Les trimestres se suivent et se ressemblent : de nouveaux cyber-acheteurs, un volume de ventes toujours en forte évolution et des entreprises toujours à la recherche des bonnes opportunités.


Des ventes toujours au top

Avec une augmentation de 30% en volume de vente, le e-commerce se porte au mieux avec plus de 11 milliards d'€ de recette (+24%).

La diversification de vos surfaces de ventes en ligne (18.800 sites supplémentaires) ont pour influence de faire baisser votre panier moyen à hauteur de 89€ (4% de baisse).


Baromètre trimestriel de l'audience au 1er trimestre en france

Vous étiez 3 millions d'acheteurs supplémentaires au cours du dernier trimestre, pour un total de 11 millions de cyber-acheteurs (+11%). Principale raison, la confiance toujours plus importante accordée au e-commerce par les français (7% des internautes ont confiance en l’achat en ligne soit 6% d’internautes supplémentaires en un an).

Au cours du temps, le profil type de l'acheteur continu de se féminiser (+17%) mais la plus grosse progression est à mettre à l'actif des séniors (+22% sur un an).

 

Tableau récapitulatif au 1er trimestre réalisé par la FEVAD.



Parlons M-commerce

Le Panel iCM (Indice Commerce Mobile) qui représente les ventes sur smartphones et tablettes numériques (sites mobiles et applications hors téléchargements d’applications) se développe rapidement avec une croissance de 195% au 1er trimestre 2012 par rapport au 1er trimestre 2011.

 

Les 5 applications mobiles les plus consultées

 

Beaucoup d'entreprises ne pensaient pas être dans l'obligation de vendre sur smartphones mais elles ne veulent pas laisser passer le train tant qu'il est encore temps.

Preuve en est : 45% des sites vendeurs déclarent avoir fait l'adaptation au cours de l'année contre 24% l'année précédente.

Malgré la domination d'apple dans ce domaine, 24% des entreprises déclarent vouloir adapter leur version mobile sur tout les supports au cours de l'année 2012.

 

 

Pour ceux qui ont déjà franchi le pas, la part des ventes engendrée par le m-commerce est de 3% en moyenne.

Les ventes sur mobiles ne représentent que 1% du chiffre d'affaires total dans 55% des entreprises sondées.


« L’optimisation ergonomique sur mobile est une condition nécessaire mais pas suffisante pour les sites qui souhaitent aussi développer leurs ventes sur mobile. L’offre doit être optimisée pour répondre aux attentes spécifiques des mobinautes et surtout les mécaniques de rebonds entre les différents canaux (qu’ils soient online ou offline) doivent être repensés » conseille Gilles Blanc, spécialiste du mobile chez CCM Benchmark.

 

En conclusion, ce marché est en perpetuelle évolution et n'a pas fini de poursuivre sa fulgurante ascension. A suivre...

Un projet, une idée ? Discutons-en ensemble.

Contactez-nous

Téléphone

04 86 40 84 09

E-mail

contact@vertuoz.fr

On vous rappelle de suite ?

service proposé de 8h30 à 12h et de 13h30 à 18h, du lundi au vendredi.

Nom / société

E-mail et/ou téléphone

Votre message

Anti-Spam